ROBIE SCHULER

 

 

 

 

Réassembler les pièces et défaire les patrons:

Le textile comme outil subversif.

Cette exposition se veut une exploration du textile comme médium subversif, engagé, féministe et décolonial. C’est à la fois une réappropriation du corps, du territoire, de l’histoire.
Une réflexion sur le conquis et l’abimé. Une réflexion et une force qui émane du médium. Le textile c’est la féminité, la lenteur dans le travail, l’espace privé et domestique, la fragilité des matériaux. Les pratiques textiles ont un poids culturel et social. Elles explorent des faces multiples de la violence, dans sa capacité destructrice, mais aussi dans sa subtilité et même sa douceur.
Elles tendent vers un éclatement des récits et découlent d’un désir de redéfinir notre façon d’aborder le corps, l’émotion, le territoire et l’histoire par une multiplication des discours et une mise à mort du mythe de la norme, du neutre et du central. Ces œuvres sont une réappropriation et une relecture des symboles et des savoir-faire issues de l’oppression dans une démarche d’empowerment.

d

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit. Aenean commodo ligula eget dolor. Aenean massa. Cum sociis ultricies nec